Monday, May 11, 2009

Partir c’est mourir un peu

Quitter une relation, c’est tuer une part de soi même. Quand tu as existé pendant des années dans la vie de quelqu’un, quand tu as habité ses pensées, quand tu as ponctué ses journées, tu as existé a travers lui. Tu as existé parce que il pensait a toi, parce que il te parlait, parce que tu faisais partie de son imaginaire. Et puis un jour vient ou tu réalises qu’il ne demande plus de tes nouvelles, qu’il ne vient plus jeter un coup d’œil a ton quotidien « webien », qu’il a effacé ton nom de son registre, que tu es au plus une mémoire lointaine, qui jaillit occasionnellement, ou pas. Que tu es devenue pour lui une image floue, aux traits de moins en moins précis. Que ta voix, ton parfum, il ne se les rappelle plus. Que tu es morte pour lui. Que tu n’existes plus. Et avec ca, c’est une partie de toi qui est morte. C’est une ère ou tu as été toi, avec tes gouts, tes humeurs, c’est cette ère la qui est morte aussi. Oui, tu n’existes qu’à travers le regard d’un autre, et ce soir, c’est de noir, que tu vas t’habiller.

4 comments:

Delirious said...

very poignant... yet true~

Krys said...

et demain c'est un nouveau lever de soleil, le deuil c'est fini, on se rhabille de couleurs et on repart de bon pied :)))

bridgetjonesindubai said...

Courage...

bridgetjonesindubai said...

Courage...