Wednesday, May 6, 2009

Tutus et Froufrous

Certains endroits sont magiques. Comme cet escalier qui mène vers une salle de danse. La petite fille mettait son tutu bien rose et attendait sur l'escalier que sa classe commence. En attendant, elle observait les plus grandes - en tutu bleu, elles - suivre les pas du professeur. Plié, tendu, plié, jeté. Elle admirait celles qui étaient en première ligne surtout. Leurs copines suivaient leurs pas. Immanquablement, elles étaient les plus blondes avec des noms comme Stéphanie, Nicole ou Justine. Elles se déplaçaient avec grâce et légèreté. La petite fille se disait qu'un jour elle serait belle comme elles, elle danserait bien comme elles. Elle ferait le saut de chat sans faute, son cambre serait parfait, son cou du pied serait en dehors, et puis surtout, elle danserait sur ses pointes. Tout était possible dans sa tête. Tiens, elle serait aussi professeur de danse et elle recevrait des cartes de vœux plein d'amour de ses étudiants. Oh, et puis elle ferait des spectacles. L'affiche aurait sa photo faisant un merveilleux grand jeté.

Ce que la petite fille ignorait c'est que Stéphanie, Nicole et Justine rêvaient, elles, de froufrous blancs. D'un jardin décoré de fleurs roses, de pétales sur le sol et d'une belle traine en organza qui balaie les pétales sur son passage. Elles rêvaient du prince en smoking noir les attendant à l'autel. Et d'un diadème en diamants sur leurs cheveux.

Stéphanie, Nicole et Justine ont réalisé leurs rêves. La petite fille, elle, attend toujours de pouvoir porter le tutu bleu.

1 comment:

Camille said...

Il faut d’abord réaliser ses rêves d’enfant pour ensuite pouvoir réaliser ses rêves d’adulte… je crois…

Ou en sont tes rêves d’enfant ?